Mon menu

mercredi 8 février 2017

Commande au père Noël : la robe d'Elsa !




Ouhlà, déjà plus d'un mois que Noël est passé.
Il est temps que je vous montre ce que ma fille a commandé au Père Noël !

Dernière année où la magie opère je pense, les questions deviennent compliquées et déjà une copine vend la mèche, en grande section, pffiou, on est préparé pour le CP !
Au moins, à l'avenir, je n'aurais plus à me cacher pour coudre.
Car là aussi, c'est compliqué ! Elle a fini par fouiller mon bureau la veille de partir dans la famille et est tombée sur les chutes de tissus...
Oh, bah j'y peux rien moi si on trouve ces tissus chez tout le monde, même chez le Père Noel ! Sur quoi elle m'a répondu que c'est vrai, une copine a la même robe exactement.
Bah ca alors !

Les tissus viennent tous de Butinette, commandés spécialement, j'adore ce genre de colis !
Dommage qu'il reste des chutes alors que j'ai suivi les métrages indiqués.



Depuis les photos, j'ai refait les ourlets pour ça ne traine plus par terre...




Je m'étais promis de ne pas m'imposer de pression pour Noël, mais devant l'insistance de ma fille pour cette robe, j'ai fini par céder mi décembre... j'ai donc cousu tous les soirs pendant une semaine, et finalement, j'ai adoré ca !!
Bon, j'ai adoré aussi que ca ne dure pas trop longtemps à ce rythme !



Technique :

Modèle : Pochette Mc Calls 7000 déjà utilisée pour la robe d'Anna

Taille : 6 ans par flemme de re-décalquer et parce que celle d'Anna lui va toujours. J'aurais juste dû allonger les manches...

Réalisation : Comme l'autre fois, simple grâce aux explications, et cette fois aucun souci avec le bustier !
J'ai thermocollé des strass sur le voile.







Maintenant ma fille tente de me geler grâce à ses pouvoirs !

Ah ma fille qui grandit si vite...Ne perds pas trop vite la magie de l'enfance !

Ensemble des tissus et strass Butinette Déguisement, Décembre 2016



Lecture du moment




Petit déjeuner chez Tiffany, de Truman Capote

L'histoire d'une ravissante femme enfant très fantasque et de son voisin confident.

J'avais gardé un souvenir mitigé du film, mais j'ai adoré le livre !
L'écriture est très agréable, les détails sur cette femme sont très bien vus, des passages restent en tête longtemps, on s'y attache.



mardi 31 janvier 2017

Défi Burda #20 : Jupe pour ma garde robe capsule



Me revoilà pour mon 20ème défi Burda de Zélie !

Pas de modèle du magazine actuel, même si des modèles me plaisent bien, comme le manteau long 103 et le top sans manche 106 A :

Mais il est encore arrivé très tard !

Alors, on se la joue cool et je vous montre un basique que je voulais depuis l'automne : une mini jupe !

J'avais déniché ce tissu imprimé par hasard, que j'ai tout de suite imaginé pour cette réalisation.

Bon, je n'avais pas pensé à la joie des raccords, que j'ai géré pour les bandes, mais pas pour les triangles....

Tant pis, c'est pas forcément mieux dans le commerce...

En tout cas, je l'aime beaucoup, me sens bien dedans, il me manque juste un peu de hauts unis noir ou blanc pour la porter tous les jours :-)
C'est d'ailleurs pour ça que j'ai prévu de coudre un Trop top dans l'esprit de celui que j'ai sur ces photos.

Cette jupe a 2 pinces au dos et 2 plis devant. Ces derniers font gonfler le tissu, exagérant un peu le ventre. Dommage surtout dans mon cas, mais si je baisse mon T-Shirt, ca va mieux.
J'ai préféré le monter un peu pour mieux montrer la jupe.




Avec cette jupe, je participe aussi au défi de Clo !


Et je l'ai déjà portée au travail !
J'apprécie qu'elle soit doublée, elle n'a pas bougé de la journée.



Avec une veste H du dressing chic, pour vous montrer mon uniforme de travail !

Allez je vous montre la doublure :






Technique :

Modèle : Jupe 133 du Burda Style 06/2010
(J'ai acheté un lot de Burda 2009-2010 il y a 2 ans et c'est ce qui m'a motivé à m'abonner, mais le magazine a évolué depuis. Je viens d'en trouver d'autres sur T&N, j'adore les n° de ces années là !)



Taille : 40, que j'ai dû élargir au 42 à la taille...
Donc le mystère est élucidé, j'ai enfin sorti mon mètre ruban, c'est moi ai grossi !
Etant une ancienne maigre, j'ai toujours été contente de grossir, je n'ai jamais fait de régime.
Mais là, réaliser que j'ai une taille différente poitrine/taille/hanche, c'est trop compliqué pour la couture ! Pas motivant du tout...
J'ai donc décidé de revoir mon alimentation...dur dur...
J'en découvre des choses avec la couture !

Réalisation : Cette jupe est un bon basique rapide à coudre. J'ai trouvé les explications simples et claires, surtout si on zappe les poches comme moi !

Modifications : J'ai juste enlevé les poches, ce que je regrette un peu car j'ai le réflexe de les chercher, mais esthétiquement, je préfère.




Et en détail !









Tissu de composition inconnue de La Maison d'Ursule, oct 2016
Doublure en polyester, Mondial Tissus, dec 2016


Ma lecture du moment




Amusez-vous en pensant à moi
roman de
Sonjas Sista Vilja


Résumé : Sonja meurt brutalement à peine âgée de 50 ans. Sans proche parent, elle a désigné ses meilleures amies comme héritières, mais à une condition : celles-ci doivent quitter leurs anciennes vies et redémarrer de zéro.

Ce livre était mis en avant à la bibliothèque et s'il m'a attiré, ce n'est pas étranger au fait que j'ai perdu une amie. J'ai beaucoup aimé ce livre, cette description de l'amitié qui dépasse tout. Cet auteur a un succès fou dans son pays la Suède, et je comprends pourquoi.



dimanche 15 janvier 2017

Défi recyclage : Gilet

C'est jour de recyclage avec Johanne de Coud toujours.

Voici ma copie, encore une fois très simple.
Simple, car mon but est de redonner vie à de vieux vêtements sans  faire de longues séances de coutures.
Et comme l'imagination et moi ca fait 2, je peux difficilement faire mieux.

Cette fois, je vous parle d'un vieux gilet Camaieux à moi, acheté avant l'an 2000.
(oui, je n'ai plus 20 ans depuis longtemps !)



 


Il me va toujours mais je ne le mettais plus du tout depuis très longtemps,
donc il était rangé dans le tiroir à recycler.

Oh, en parlant de tiroir à recycler, je viens d'y mettre un pull de mon homme, noir tout doux en mohair que j'ai hâte de recycler, mais je n'ai pas encore d'idée, la couleur ne plaisant pas à ma fille.
Et comme les manches sont trouées,  je ne vois pas ce que je peux faire pour moi.

Bref, pour ce gilet, vous voyez le coup venir, j'en ai fait un plus petit pour ma fille.
Elle aime beaucoup plus le violet que moi !

Pour cela, rien de plus simple quand on a une surjeteuse :

J'ai posé un T-Shirt de la puce (Marque Disney en 8 ans) dessus et j'ai coupé tout autour en laissant un peu de marge car un gilet doit être plus ample qu'un T-shirt.

J'ai recousu les manches et les côtés dans la continuité à la surjeteuse.
C'est tellement simple que j'ai failli le faire avec un autre gilet mais il ne s'y prétait pas si bien.



J'ai donc gardé l'encolure d'origine,
la couture d'épaule est tombante comme sur le trop top.
et le bas des manches et du gilet est laissé à cru !

En effet, cette maille ne se détricotte pas du tout et pourtant, elle l'a pas mal porté depuis que je l'ai fait, car je l'ai cousu aux vacances de la Toussaint...

D'ailleurs, juste après, on est parti au bord de la mer, à Royan, où j'ai pu faire des photos.
Photos de téléphone portable donc pas tip top mais ca donne une idée...




J'ai essayé de laisser bien long pour qu'il dure 2 hivers...
Et finalement, il aurait pu être plus large.



Recyclage d'un gilet Camaieu



Lecture du moment


Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnes Martin Lugand

Après la mort accidentelle de son mari et de sa fille, Diane abandonne le café littéraire éponyme qu'elle tenait. Elle décide de fuir et de se réfugier en Irlande pour se reconstruire.

J'ai emprunté ce livre par curiosité devant son succès. Ca se lit très vite et heureusement, car je n'ai pas accroché du tout.
Bizarrement, je viens tout juste de commencer un autre livre de cet auteur, je ne sais pas pourquoi j'insiste car c'est le même style.... je crois que ce sont les titres qui m'attirent... 





jeudi 12 janvier 2017

Défi Garde robe capsule 2017

 
Il y a 3 jours encore, je ne pensais pas faire cet article.
Je disais en effet fin décembre que je ne faisais aucun plan sur la comète.

MAIS...
 
Mon bilan 2016 m'a fait réfléchir car j'ai réalisé à cette occasion que j'avais cousu 73 modèles pour moi depuis que je couds, et pourtant, je suis loin de porter du home made tous les jours.
J'en ai déduit que :
- je coud trop pour l'été
- je ne couds pas assez de modèles boulot compatibles

Au travail, je porte très souvent l'uniforme pantalon chemisier veste, ou robe veste.
Je manque donc surtout de chemisiers et de pantalons.


Et puis est venu le défi garde robe capsule de Clo.


1ère réaction : la seule contrainte (coudre 12 vêtements différents) ne me convient pas et je n'aurais pas le temps de cumuler avec le défi Burda.
 
Mais à force de voir ce défi partout, même chez des Burda copines, j'ai continué à réfléchir ( beaucoup de bouchons sur la route du boulot, ca aide...).

J'ai donc décidé de profiter de ces défis pour me motiver à coudre utile :
- Plusieurs hauts et 1 gilet, suivant mes besoins et oublier les catégories de Clo que j'ai déjà ( manteau, short et combi)
- Choisir mes modèles de façon raisonnée pour le défi Burda
- Et toujours éviter d'être charette en fin de mois !



Je participe donc au défi Garde robe Capsule de Clo's dans la team escargot, c'est à dire avec seulement 6 patrons, que je présenterai 1 mois sur 2 tout au long de l'année.


Et en parallèle, je ferai le défi Burda de Zélie en choisissant mes modèles de façon raisonnée.
J'ai sélectionné des modèles dans des anciens Burda qui me plaisent depuis longtemps et pour les futurs magazines, je ferai attention à la portabilité !

 

En photo :


Mon défi Burda actuel en privilégiant ces modèles :



 


Et ma garde robe Capsule selon Clo :


 





En détail :
 
- chemises : Mélilot Deer And Doe (manche courte)

- haut (jersey) : Trop Top d'Ivanne S version T-Shirt manche longue (faire une taille en dessous)
- pantalon : Safran Deer and Doe car je ne m'avoue pas vaincue après mon 1er échec (faire une taille au dessus à la taille)
- haut (chaine et trame) : Baroque Lady du Her Little DUO.
- robe : Arum Deer and Doe (j'ai hésité avec Aldaia de Pauline Alice, mais Arum étant rapide à coudre, je ferai les 2 au pire ! )
- veste : Saler de Pauline Alice, le GROS projet 2017 car j'ai décidé de le faire en club couture et de prendre mon temps.
 
Et les 3 modèles du dressing de Clo, que je ferai à partir de Burda :
- Jupe : je n'en porte pas très souvent mais j'ai très envie d'une mini jupe droite.

- vêtement de nuit : Je n'y avais pas pensé, mais il y a de jolis modèles dans les magazines Burda et c'est en effet utile !

- tunique de plage : je n'assume pas du tout de me montrer en maillot sur le blog et en plus je suis trop difficile pour pouvoir m'en faire un qui me convient, mais beaucoup de tuniques Burda me plaisent, c'est l'occasion !
 
Je remercie beaucoup Clo pour ce défi qui me permet d'élargir mes horizons et de me motiver !


RDV le 1er février pour le défi Burda raisonné


RDV le 28 février pour le défi Garde robe Capsule


RDV en décembre pour faire le bilan !



dimanche 8 janvier 2017

Cadeaux de Noel : les T-Shirts !




L'envie de coudre des cadeaux de Noel m'est finalement venue.

C'est en voyant une publication de Ivanne S sur Instagram que j'ai eu une envie subite de recoudre des T-Shirts Basalte.
Oui, Instagram a le don de provoquer des envies irrésistibles, il suffit de voir le succès fou du défi capsule 2017. Je n'accroche pas du tout à cause de mon défi Burda qui me prend assez de temps comme ca mais du coup une variante me trotte dans la tête....Ah Instagram...

Bref, j'ai cousu 2 T-shirts, à partir de 2 coupons de jerseys du stock.
Ouvrez l’œil, car même moi je m'y perd avec leurs couleurs identiques.

Quand le patron est déjà découpé, c'est très rapide à réaliser.
Mais c'est là que je vois mon manque de rigueur, car je n'en ai pas fait 2 identiques sur les 3 réalisés en tout. (Le 1er est ).

Donc cette fois, ils sont plus longs, j'ai même du réduire la longueur des manches après essayage sur mon homme.
Ils étaient très bien sur lui, mais le rouge est finalement un peu petit sur mon père. J'espère qu'il le portera quand même... pour jardiner m'a t-il dit...

Le blanc était pour un jeune homme qui ne l'a pas essayé devant moi donc je ne sais pas comment il lui va.







Sur un mannequin femme, c'est un peu bizarre mais je n'ai rien d'autre pour le moment.
C'est le problème des cadeaux...
Si par miracle j'arrive à avoir des photos portées un jour, je ferai un EDIT.






Technique :

Modèle : T-Shirt Basalte variante du livre Grain de couture pour homme et femme

Taille : 50

Modification : Aucune

Réalisation : à la surjeteuse et à l'aiguille double. Très rapide.

J'ai utilisé les fils de la surjeteuse pour l'aiguille double. Plus précisément, j'ai assemblé les 2 t-shirts à la surjeteuse, puis j'ai tiré les fils de 2 bobines de la surjeteuse, je les ai enfilé dans la MAC ensemble pour les enfiler dans l'aiguille double.

En image :





Et le résultat:






Jersey de mon stock, à priori du quartier Saint Pierre.


Maintenant, passons à ma nouvelle rubrique :


Ma lecture du moment :



Mémoires d'un bon à rien
de Gary Shteyngart.

J'avais déjà lu "Une super triste histoire d'amour" et comme j'avais adoré, j'ai lu cette fois l'histoire vraie de sa vie.

Cet auteur est né dans l'Union soviétique avant d'émigrer aux Etats-Unis, à 7 ans. De son éducation russo-américaine à ses déconvenues amoureuses, en passant par le désarroi de ses parents face à leur fils rêveur et asthmatique, qu'ils renomment Gary, l'écrivain revient sur son histoire avec beaucoup d'humour ! J'adore définitivement cet auteur.

dimanche 1 janvier 2017

Défi Burda #19 : Gilet Burda ou la triche de Noel


1er janvier !
 
Je vous souhaite à tous une très bonne année,
Et je vous souhaite un très bon anniversaire Stéphanie et Annie !
 

Et biensûr, je suis là pour le défi Burda de Zélie ! Même si je n'ai rien cousu pour....


Eh oui, ce mois ci, il m'était impossible de coudre du Burda car :

- j'ai cousu pour Noël (et pas du Burda...)
- le Burda de Janvier n'est arrivé que la veille de partir dans la famille
- j'étais déjà en retard pour mes cousettes de Noël...
- Je ne peux pas coudre entre le 24 et le 1er de l'an.
 - j'ai décidé de me mettre moins la pression si si :-)
   


Devant coudre les cadeaux de Noël en secret de ma fille tout ce mois, donc pas en journée, j'ai quand même pu, le week end du 17, couper un modèle d'un ancien Burda, mais je n'ai plus eu le temps ensuite car je devais finir le cadeau de Noel pour ma fille.
  

Alors, désolée, je passe au plan B !
J'avais prévu le coup cet été...
 Eh oui, j'avais réussi à coudre 2 modèles le même mois, alors j'en ai gardé un de côté pour le sortir en joker !
 
 
La maison que je vous présente est la maison d'enfance de Christian Dior, en Normandie.
C'est une maison magnifique avec une exposition de robes plus belles les unes que les autres !
Tout ca avec vue sur mer, j'étais au paradis !

Le jour de la visite, en aout, je portais mon nouveau gilet Burda, très léger, en jersey fin.
 

Il a la particularité d'être long devant et court derrière.
Il est vraiment très basique, pas tendance, mais je l'ai quand même pas mal porté cet été car j'ai souvent besoin de ce genre de gilet tout fin.
Je m'amuse souvent à faire un noeud devant avec ces longs pans mais ce n'est pas très joli.
 
 

 

Eh oui, j'ai rapporté des souvenirs, obligatoire ! Un livre et un jeu.
 


 


La magie des photos, je découvre après la puce qui suivait derrière :-)
Elle porte son gilet HLW.
 



 
Technique :


Modèle : 113 du Burda Style 07/2013. Catégorie lingerie...
 

Taille : 36, ce qui va très bien au niveau des épaules cette fois, sûrement grâce à l'élasticité du tissu. Ou alors, Burda a revu ses tailles dernièrement ( hypothèse peu probable, je suis d'accord).
 

Réalisation : cousu à la surjeteuse, c'est facile est rapide. Un biais est tout de même cousu à la MAC à l'encolure dos. L'ourlet côté devant et bas est le plus long à coudre !
 


Quelques photos de détails dans une ambiance de saison :
 



Et sur l'envers :
 
 
Jersey du Quartier St Pierre.
Biais en liberty.
 
 


Comme promis, je continue en vous parlant romans.
L'idée est de me rappeler ce que je lisais quand je réalisais cette cousette.



C'est Anne Laure qui m'a donné envie de partager mes lectures.

Voici ce que je lisais quand j'ai cousu ce gilet :
 
L'éducation sentimentale de Flaubert
 

 


Un classique, le genre de livre que je n'aimais pas étant jeune.
Mais j'ai une vraie passion pour le Paris d'autrefois donc j'adore les livres qui en parle.
Alors après avoir lu plusieurs livre de Zola, je suis passé à Falubert et je n'ai pas été déçue !
Flaubert fait partie de ces naturalistes, comme Zola, qui décrivent si bien leur époque.
Alors, ce livre peut paraitre ennuyeux, mais quand on aime l'écriture de cet auteur, ses descriptions et son ironie, c'est un régal.
 
Après, j'avoue que j'ai eu besoin de lire un livre plus court après.
Mais c'était encore sur Paris :
 

Paris est une fête d'Ernest Hemingway

 

Dans un tout autre style, on a une belle description de Paris aussi.
Pendant les années folles cette fois.
Ce livre m'a permis de voir autrement le film "Midnight in Paris" de Woody Allen
J'ai beaucoup aimé cette tranche de vie si réelle.

Et plus adapté à ma fille, on vient d'aller voir Ballerina bien entendu au ciné !
Belles erreurs historiques, mais beau rendu !