Mon menu

mardi 1 août 2017

Défi Burda #26 : Petite robe



1er aout, c'est défi Burda !

Pour ma fille encore une fois !

Eh oui, j'avais dit le mois dernier que j'avais craqué sur 4 modèles du Burda 07/2017, j'ai commencé par le plus rapide, la robe enfant !

C'est une robe toute simple, doublée.
J'ai laissé ma fille choisir le tissu principale dans mon stock et j'ai choisi un tissu assorti.

J'ai découvert qu'elle était réversible cette petite robe !

Alors j'ai fait les ourlets vers l'intérieur afin qu'on ne les voit pas quand la robe est sur l'envers.
Pour le moment, elle n'aime pas le côté vert bouteille, mais bon, elle entre bientôt à l'école primaire, je pense que ses goûts vont évoluer !
Alors si l'été prochain, elle n'aime plus les fleurs, elle pourra la porter côté uni !



J'ai allongé le modèle car je le trouvais trop court sur le magazine, mais du coup, c'est trop grand sur ma fille, comme souvent avec Burda, ca lui ira mieux l'été prochain.


J'ai craqué sur ces poches, je les avais vu régulièrement sur des blogs sans jamais tester, c'est enfin chose faite !





Petit aparté :

J'ai décidé, pour son entrée en primaire, de ne plus montrer le visage de ma fille.
Elle se prend déjà trop de réflexions sur son physique, et pas que d'enfants, elle en souffre déjà un peu, alors je tiens dorénavant à garder son anonymat.

Elle a la chance d'avoir une maman qui a vécu la même chose et qui donc sait comment la rendre plus forte. Ca marche bien pour le moment. Maintenant je dois la préparer pour le primaire.

Une blogueuse mode a parlé de ce sujet il y a quelques mois, je trouve ca très bien que des filles rappellent qu'il n'y a pas que les filles enrobées qui souffrent du regard des autres.





Technique :

Modèle : Robe enfant 126, Burda Style 07/2017

Taille : 122, sa taille, mais allongé de 4cm car je trouvais le modèle court et j'aime que ca dure 2 étés.

Réalisation : Très simple !

Modification : Aucune

Liberty, nom et provenance oubliée.
Popeline des Coupons de St Pierre, 2012
Passepoil de ma mercerie
Ballerines Jacadi

7 commentaires:

  1. Zélie Décousue1 août 2017 à 13:48

    C'est une très jolie robe, avec ces détails qui font tout l'intérêt du modèle, poches et bretelles à nœuds.
    Je suis désolée de lire la fin du message, alors je tenais à te soutenir dans ces difficultés. Ceci dit, il semble que tu gères parfaitement ! Car l'éducation, qu'est-ce que c'est de plus que donner des outils à nos enfants pour qu'ils se construisent le mieux possible ? Et de toute façon, nous avons sans cesse à déconstruire les horreurs transmises à nos petites filles, dans une société qui tente de leur faire intégrer la domination masculine et les codes de beauté dès le plus jeune âge. Bon courage à vous deux, on est avec vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour la robe et ta réflexion, je pense surtout que les gens ne réalisent pas que c'est blessant.

      Supprimer
  2. Vous avez toutes les deux tout mon soutien et ma sympathie! Instit en primaire, j'essaie tout comme mes collègues de développer chez les enfants- et les adultes!- la tolérance, et de lutter contre des "normes" qui généralement ne correspondent à personne de réel...
    Ta fille aura en tout cas la plus belle robe de l'école!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! C'est encourageant ce que tu dis, je ne sais pas encore trop à quoi m'attendre en primaire, mais j'imagine que les enfants ne sont pas toujours tendres et les réponses que j'ai apprises à ma fille ne marcheront plus sur des enfants de plus de 6 ans.

      Supprimer
  3. Je suis bien désolée de lire la fin de ton message et je comprends que tu veuilles protéger ta fille.
    La robe est très jolie, j'aime bcp les poches.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle jolie robe fleurie!!
    Ta miss est toute jolie dedans.
    C'est bien de préparer ta fille aux répliques blessantes des autres. Attention toutefois à ne pas la focaliser sur un problème qui vient de ton vécu. Ce n'est pas parce qu'elle a le même physique que toi à son âge, qu'elle va vivre les réflexions des autres de la même manière. ça peut devenir un problème juste parce que tu mets le doigts dessus et que ça remonte à une blessure personnelle de l'enfance encore en souffrance. C'est pas facile d'être parent, hein? ; )

    RépondreSupprimer